D’où vient cette boule au ventre ?

Ce matin avec bébé Licorne nous avons déposé Bubus au centre de loisirs.

C’est la première fois depuis qu’il va à l’école ( 1 an et demi environ ) que je le laisse au centre de loisirs. 

Lui il est content d’y aller, il est toujours content cet enfant <3

Moi j’avais besoin de souffler un peu, et aussi de temps pour préparer mon inspection, alors j’étais zen et détendue.

Alors pourquoi est-ce que j’ai cette grosse boule au ventre depuis que je l’ai laissé ?

 

 

Étant donné que je suis enseignante et que je ne travaille pas pendant les vacances je l’ai toujours gardé avec moi. Généralement on part au moins 1 semaine pendant les vacances dans la famille. Mais là Papabus travaille alors pour une fois on reste 2 semaines à la maison.

Je me suis dit que pour une fois j’allais l’inscrire au centre de loisirs pour les vacances. Ça lui permettrait de jouer avec ses copains et moi ça me laisserait un peu de temps. Parce que, lorsqu’on y réfléchit, je n’ai jamais de “pause“, de “moment à moi“.

Tu sais qu’on n’a pas du tout de famille ici, donc on doit gérer tous les instants Papabus et moi.

La semaine Papabus emmène Bubus à l’école, de mon côté j’emmène Licorne chez la nounou. Après commence notre journée de travail. Comme il finit plus tard que moi, quand je sors de l’école je récupère Licorne, puis je vais chercher Bubus “au goûter” c’est à dire au centre de loisirs d’après l’école. Temps total sans travailler ou sans enfant : 3 minutes (le temps de traverser la rue parce que la nounou habite juste en face de mon école).

Le mercredi je ne travaille pas, donc je garde les petits. Quand Papabus ne travaille pas c’est cool parce que je ne suis pas toute seule, on peut emmener Bubus à son cours de cirque ensemble ou faire 2 groupes de 2. Temps total sans enfant = 0 minutes

Le Week-end on fait des activités en famille. Temps total sans enfant : 0 minutes

 

Alors je m’étais dit que j’avais le droit de m’accorder une petite pause, dans la mesure où je sais que Bubus n’en pâtira pas puisqu’il adore le centre de loisirs, et que ça me fera du bien physiquement et psychologiquement de prendre ce temps pour moi.

Mais voilà, je t’ai déjà parlé du paradoxe parental, et bien il est vraiment très ancré en moi celui-là puisqu’il a encore frappé ce matin.

La matinée avait bien commencée. Bubus était de bonne humeur, il s’est vite habillé et il était pressé d’y aller. Moi je buvais mon café tranquillement.  J’ai pris mon temps pour me préparer et préparer ma Licorne puis nous sommes partis tous ensemble.

Le chemin jusqu’au centre de loisirs était détendu, je n’ai rien vu venir…

… et puis en arrivant au centre de loisirs c’est arrivé d’un coup :

  • je n’ai reconnu aucun animateur, aucun enfant… et mon Bulot alors ? Il connait qui là dedans ? Est-ce qu’il ne va pas se sentir perdu ?
  • J’ai posé ses affaires en attendant que le car vienne le chercher parce qu’ils vont dans le centre de loisirs de l’école d’à côté. Donc en plus de ne pas connaitre les gens il ne connaitra pas les lieux. Et puis, le car, ça fait toujours un peu flipper, non ?
  • Et moi, je ne bosse pas, je n’étais pas OBLIGÉE de le laisser là. Ok, j’en avais Besoin, mais je n’étais pas Obligée.

 

Alors j’ai appelé mon Bubus, je lui ai fait un gros câlin, je lui ai expliqué comment sa journée allait se passe, et puis je suis partie, je suis partie en souriant, pour ne pas le perturber, mais tout au fond de moi, bien caché derrière ce sourire bienveillant il y avait une grosse boule qui gonflait, gonflait, gonflait, et me donnait envie de pleurer.

J’ai envie d’aller au centre de loisirs, pour regarder si tout ce passe bien pour mon Bulot, pour voir si il est content et si sa matinée se passe bien.

 

Culpabilité et Angoisse de parent, quand tu nous tiens…

 

Auteur de l’article : astuces de Bubus

astuces de Bubus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *