L’hypersensibilité et le bruit

Coucou

Aujourd’hui je vais te parler de mon hypersensibilité. Celle qui me suit depuis ma plus tendre enfance. Celle qui a fait que je ne me suis pas comprise pendant des années me pensant « bizarre », « différente », « pas en phase avec les autres ». Celle qui me donne envie de rire ou de pleurer d’un coup sans que j’en comprenne toujours la raison.

Mais, je ne te parlerai pas de mes émotions.

Non.

Aujourd’hui je vais te parler d’un autre problème, plus discret, plus insidieux et plus difficile à repérer au premier coup d’œil.

Ce problème c’est le bruit.

J’ai très vite compris que j’étais sensible. Même sans savoir que j’étais hypersensible je savais que mes émotions étaient très fortes et qu’elles débordaient ou éclataient d’un coup. C’est quelque chose qui se voit et qu’on ne peut cacher ni aux autres ni à soi-même.

J’ai mis beaucoup plus de temps à comprendre que j’étais gênée par le bruit.

Quand beaucoup de gens parlaient en même temps, je voyais bien que quelque chose me dérangeait, me fatiguait ou m’énervait, mais je ne savais pas pourquoi. Je cherchais toujours d’autres explications à ce sentiment de mal être en compagnie des autres. ( l’ennui, l’incompréhension, l’injustice, …)

Bien plus tard, à la fac, j’ai découvert (je ne sais plus vraiment comment) qu’en mettant des boules quiès durant mes partiels j’étais plus concentrée, plus efficace, et que je m’en sortais mieux. Lorsque je finissais mon partiel et que je les retirais je me disais “WAHOOO c’est ouf ce bruit, j’ai bien fait de mettre mes bouchons“.

Revenir au monde, au bruit du monde, c’était dingue. A chaque fois je me demandais comment ça se faisait qu’il y ait autant de bruit.

Mais malgré ça je pensais que les boules quies m’aidaient simplement à me concentrer. Je n’avais toujours pas compris qu’ils me coupaient de ce bruit qui me gênait tant et que c’était lui la source de mes problèmes.

En fait j’ai mis plus de 30 ans à le découvrir. Alors j’espère que cet article pourra t’aider à t’en rendre compte plus rapidement que moi. 

La prise de conscience a commencé avec mon métier. Si tu te souviens, je suis maitresse de maternelle. Imagine le bruit généré par 28 enfants qui jouent, rient, parlent tous ensemble, ou de 150 enfants qui crient pendant la récréation.

C’est usant. Même pour une personne normalement sensible.

Il faut savoir que les enseignants en fin de carrière ont souvent des problèmes d’audition. Nous sommes exposés pendant 40 ans à des taux de décibels trop élevés. Moi aussi, après “seulement” 10 ans, j’avais l’impression de moins bien entendre.

J’ai donc fait un contrôle d’audition. (de ma propre initiative, l’education nationale a des progrès à faire de ce côté)

Et le verdict est tombé : je commence a avoir une perte d’audition sur une des fréquences testées (je ne sais plus laquelle hein) et on ne peut rien faire à part protéger le tympan des bruits pour éviter de l’abimer davantage. En gros ça veut dire qu’il faut que je mette des bouchons améliorés quand il y a trop de bruit. Ils filtrent certaines fréquences ( pour moi par exemple il y a les sons très aigus) mais ils laissent passer les autres. Donc on entend toujours ce qui se passe autour de nous et ce que les gens nous disent.

Me voilà donc avec une ordonnance en route vers un prothésiste auditif pour faire mes filtres ( environ 150€, pas remboursés, bien sûr)

Les voilà, mes précieux <3

 

Je ne regrette pas de les avoir acheté, malgré le prix, je regrette seulement de ne pas les avoir acheté plus tôt.

Grâce à eux j’ai pu avoir une autre vision de mon métier et de mes élèves. Je me suis rendue compte que la plupart du temps, quand je pensais qu’ils n’étaient pas sages, ils étaient seulement bruyants. Je suis beaucoup plus sereine et ça se sent sur l’ambiance de la classe qui est détendue aussi.

Et puis, j’ai commencé à les mettre à la maison , de temps en temps. Lorsque le bruit était trop intense et trop difficile à supporter pour moi. Généralement entre le moment où l’on rentre de l’école et celui où on mange le repas du soir. Bubus lâche toute son excitation contenue à l’école, ma Licorne est fatiguée, et les deux hurlent qu’ils veulent manger VITE.

Je les ai même mis à noël pendant les repas de familles (trop) animés. En expliquant que j’étais très sensible au bruit, au point que ça me faisait mal physiquement. Et ça a été très bien compris <3

Bref.

Revenons-en à l’hypersensibilité, tu veux bien ? ^^

Le port de ces filtres m’a fait réaliser à quel point le bruit était difficile à gérer pour moi. Même les petits bruits. Tu sais, les petits bruits répétitifs du collègue d’à côté qui joue à faire cliqueter son stylo en faisant rentrer et sortir la mine frénétiquement. Mine que tu as envie de lui enfoncer dans les orbites, ce que tu ne fais pas car tu es trop bien élevé.e, et que tu n’as pas envie d’aller en prison.

Je me suis également rendue compte que cette gêne n’était pas nouvelle mais que je la portais en moi depuis toujours sans jamais l’avoir identifiée.

Et surtout SURTOUT qu’il y avait un moyen pour s’en protéger et vivre tellement mieux !!

 

Grâce aux filtres :

  • je me suis rendue compte que le son extérieur était tellement omniprésent chez moi que je ne m’entendais plus moi-même. Je me suis redécouvert en quelque sorte. J’ai les idées plus claires. Tout me parait plus simple. (je te jure, je m’entends penser, je ne savais même pas qu’on pouvait faire ça)
  • J’ai arrêté de souffrir du bruit des autres, au travail comme à la maison. Je n’ai plus besoin de demander aux autres de faire l’effort de baisser le volume pour moi. Je n’ai plus besoin de leur expliquer gentiment que ça me dérange.
  • Lorsque le niveau sonore devient insupportable pour moi, j’ai un refuge, je peux me créer une “bulle”, un espace de paix.
  • Je profite tellement plus d’être en compagnie des autres. Je peux laisser mes enfants jouer et crier sans leur hurler dessus que j’ai mal à la tête et qu’ils doivent arrêter de sauter partout.

 

Je revis, littéralement.

Et toi, raconte moi, ça se passe comment entre le bruit et toi ?

Auteur de l’article : astuces de Bubus

astuces de Bubus

4 commentaires sur “L’hypersensibilité et le bruit

    Unefille

    (4 février 2020 - 19 h 12 min)

    Hello,
    Merci pour cette astuce !
    J’ai compris mon hypersensibilité suite à un Burnout, et notamment mon hypersensibilité au bruit (même si je me suis toujours demandé comment les institutrices pouvaient tenir toute la journée dans un environnement si bruyant). Ton post me fait réaliser qu’il existe une solution! Ne plus perdre d’énergie juste à cause d’un environnement bruyant, ça doit faire un bien fou… Mon souci en plus d’entendre le bruit, c’est que souvent je ne peux faire autrement que l’écouter, c’est usant d’être au courant de plein de choses qui se passent autour (le petit garçon au resto 3 tables plus loin qui a fait tomber son doudou… Même ses parents ne l’entendent pas, pourquoi je suis prête à me lever pour lui ramasser ??).
    Filtrer tout ça, le rêve… 🙂

      astuces de Bubus

      astuces de Bubus

      (4 février 2020 - 20 h 26 min)

      Oh oui, moi aussi au resto je suis comme ça. Je suis plus concentrée sur les conversations des autres tables que sur celle de la mienne. Ça me rend folle toute seule.

    Melanie

    (27 juin 2020 - 16 h 58 min)

    Bonjour,
    Très intéressant ça me donne des pistes pour moi et ma fille de presque 8 ans qui crie très souvent mais ne s’en rend pas compte, nous l’avions fait testé chez une neuropsy et c’est elle qui nous a parlé d’hyperacousie. Est ce que ça te rappelle ton enfance ? Apparemment c’est le paradoxe de l’hyperacousie … 🤷🏻‍♀️Je vais prendre rdv chez un orl de ce pas !

      astuces de Bubus

      astuces de Bubus

      (27 juin 2020 - 17 h 34 min)

      Bonjour 😊

      Merci pour ton gentil message.
      Quand j’étais petite je parlais fort. Mais après on parlait tous un peu fort dans la famille 😂
      Maintenant que tu m’en parles c’est vrai que je n’arrête pas de dire à mon fils de parler plus doucement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *