La semaine dernière je te racontais comment j'avais craqué,

comment je m'étais mise à pleurer tout à coup,

accablée par le stress provoqué par l'entrée de Bubus dans le fameux "terrible two"

crevée par la grossesse de bébé2, du travail, des travaux dans le futur appart...

Ce même jour où juste après avoir pleuré,

la nounou me dit qu'il est très difficile en ce moment et qu'il n'écoute rien.

nuage

Et puis ce week-end mon chéri s'est occupé de Bubus presque à plein temps.

J'ai eu beaucoup, beaucoup de temps pour moi,

pour me reposer, prendre soin de moi, souffler et réfléchir.

J'ai même eu le temps de m'épiler les jambes, truc de fou !!

 

J'étais sereine pour entamer la semaine :

 

 

Lundi, on a passé une super après-midi/soirée avec Bubus.

On est allé au parc en sortant de chez la nounou, c'était cool.

Puis il monté les escaliers directement et sans pleurer, preuve que tout allait bien.

J'étais trop contente.

20170413_163421

Mardi, rebelotte.

Mercredi, aussi.

(à part le moment où j'ai failli faire une crise cardiaque parce qu'il a escaladé un grillage et qu'il s'est jeté de l'autre côté avant que j'ai eu le temps de l'arrêter)

On a même marché un bon moment. On a pris le chemin qu'on empruntera tous les jours à partir du mois prochain, quand on aura déménagé.

Hier, jeudi donc. On a pris le bus, on est allé à la banque, puis à monoprix acheter des couches, et on est rentré.

Je l'ai porté pas mal de fois, et j'ai réussi à négocier : je te porte un peu, tu marches un peu, je te reporte un peu, tu remarches un peu.

Et monsieur a grimpé les escaliers, HOP !

(j'étais quand même un peu fatiguée après j'avoue)

Jeudi, toujours, avant de partir de chez Nounou, je lui demande comment ça s'est passé.

J'avais ma petite idée.

Confirmée par Nounou :

" ça s'est hyper bien passé toute la semaine".

J'en étais sûre.

nuage

Et si c'était moi ?

Enfin, pas directement, mais sans le vouloir, qui avait déclenché ces crises.

Je suis fatiguée, donc moins patiente, moins à l'écoute.

Bubus sens que quelque chose ne va pas comme d'habitude, du coup, il ne réagit pas comme d'habitude non plus,

parce qu'il ne sait pas comment réagir face à cette nouvelle situation ?

 

Je suis fatiguée, donc moins disponible pour lui,

il est logique qu'il ne le comprenne pas ou ne l'accepte pas.

 

Je suis enceinte, et même si il ne le comprend pas vraiment

il voit bien que je ne suis plus comme d'habitude.

 

Je ne dis pas que je suis responsable de ses colères,

de ses cris et de ses envies irréalisables

Il continue à crier, ou réclamer des trucs fous, voir même à se barrer tout à coup

(comme mercredi, hein)

C'est juste que je suis plus dispo, plus à l'écoute.

J'essaye de comprendre ce qu'il veut,

si il peut l'avoir je lui demande de me le redire sans crier et sans pleurer

"s'iilll te plaiiiit môman"

et s'il ne peut pas l'obtenir je lui explique pourquoi (pas l'heure, dangereux...)

et je détourne son attention sur autre chose.

En général ça marche plutôt bien.

nuage

Enfin, ça marche pour le moment parce que je suis reposée et calme.

J'espère que ça va continuer à rouler.

Bref, je vais mieux, et Bubus aussi,

et c'est l'essentiel.