Ma fille,

 

Je t'écris pour la première fois ce soir.

Tu n'es pas encore là, et pourtant je te sens déjà bouger depuis 3 mois.

Tu bouges de plus en plus fort, à tel point que je vois parfois mon ventre remuer, comme si il faisait la fête tout seul.

Je suis très heureuse que tu arrives bientôt, je parle de toi tout le temps sur la page et je commence à préparer tes petites affaires, laver et ranger tes habits...

Malgré ça je n'ai pas hâte que tu naisses.

Pas parce que je ne veux pas te voir, j'ai très envie de voir ta petite frimousse.

Mais parce que tu es déjà mon deuxième bébé, que je ne sais pas si tu auras un petit frère ou une petite soeur un jour, et que j'ai très envie de profiter de cette grossesse le plus possible.

 

Et pourtant, j'ai l'impression que je ne profite pas vraiment, pas assez, pas comme je devrais.

J'ai un peu de regret pour moi, et un peu mauvaise conscience pour toi.

 

Quand tu seras là, et que tu râleras parce que "c'est trop injuste, pourquoi lui il a le droit de faire ça et pas moi", je te dirais que tu fais erreur, qu'il n'y a pas de différence entre vous deux... Mais cette différence je la sens déjà.

 

Lorsque j'étais enceinte de ton frère je consacrais beaucoup de temps à cette grossesse.

Je prenais mon ventre en photo tous les mois pour voir l'évolution

45 et demi66mois + 1 semaine8 et demi

 

Pour toi je m'étais dit que je ferais la même chose, mais je me rends compte que je prends plutôt mon ventre en photo "quand j'ai le temps" et j'ai abandonné l'idée de me mettre toujours dans la même position devant le même décor pour bien voir l'évolution, pas le temps.

nuage

Quand ton frère était dans mon ventre je lui chantais des berceuses le soir, dans mon lit, pour qu'il s'y habitue et qu'elles le calment quand il pleurerait.

Pour toi, je n'ai chanté aucune berceuse, j'ai encore un peu de temps, mais je ne sais pas si je le ferai, parce que quand je vais au lit, c'est pour dormir direct.

nuage

Pour ton frère je m'étais inscrite à la maternité à 3 mois, pour toi c'était 5.

Je m'étais renseignée sur les cours de préparation à l'accouchement et m'étais inscrite le plus vite possible.

Pour toi je sais ce que je veux faire, mais je n'ai pas encore contacté la sage-femme, je ne sais pas pourquoi je repousse...

Pour lui j'allais tous les samedis à la piscine faire un cours spécial femmes enceintes, pour toi j'aimerais bien, mais je n'ai absolument pas le temps.

nuage

 

Quand j'étais enceinte de ton frère je pensais beaucoup à lui dans la journée, je lisais des livres ou des articles sur la grossesse, je savais exactement à combien de SA j'étais. Je prenais très au sérieux mes analyses médicales, mes rendez-vous à la maternité et mes échographie.

Pour toi je fais toujours attention, mais dans la journée je n'ai pas le temps de penser à grand chose d'autre que ton frère. Il faut dire qu'on est en vacances tous les deux et qu'on passe toutes nos journées ensemble. Et tu sais, ton frère à besoin de beaaauuuucoooup d'attention. On se promène, je surveille qu'il ne fasse pas trop de bêtises, et parfois, on parle de toi, on regarde si tu bouges ou si tu dors. Et quand je lui lis des histoires, c'est allongée sur le canapé pour qu'on puisse te toucher en même temps qu'on lit.

Je n'ai pas la toxoplasmose alors je surveille ce que je mange, mais je vais parfois faire mes analyses sanguines avec une semaine de retard, je vais à la maternité parce qu'il faut y aller et je suis heureuse de te voir pendant les échographies, mais je n'ai plus cette euphorie de la première fois.

Il y a beaucoup moins de mystères. Je ne m'interroge pas pendant des heures sur les contractions, l'accouchement, etc... parce que je l'ai déjà vécu. Je sais comment ça fait.

Ce qui m'a quand même fait un petit choc, et qui m'a poussé, je pense à t'écrire cette lettre, c'est que ce matin, à mon rendez-vous à la maternité, je me suis rendue compte que j'avais déjà passé l'échographie du 2ème trimestre.

C'est à dire que je SAVAIS que je l'avais passée, hein. Même que j'étais hyper contente d'apprendre que tu étais une fille. Mais je n'avais pas REALISE.

J'ai dit à la sage femme "déjà ? MAis ça passe trop vite".

Presque 6 mois que tu es là, tu as fait les 2 tiers du chemin. Et d'ici 3 mois, 3 petits mois qui vont passer hyper vite parce que je serai bien occupée avec la rentrée à l'école de ton frère et la préparation de ta chambre. 3 petits mois de rien du tout et tu seras là.

Et moi qui n'arrive pas à trouver le temps de profiter à fond de toi... Et pour être honnête, je ne me sens pas encore prête.

nuage

Mais il y a d'autres différences que je vois par rapport à ton frère aussi.

Je suis plus calme et détendue.

Je ne m'en fais pas pour toi, je sais que tu iras bien.

Je sais aussi que tu auras des parents qui s'occuperont bien de toi, parce qu'ils ont déjà fait ça avant et qu'ils n'auront pas peur devant ce bébé tout neuf.

Je sais que tu as un frère super mignon qui te feras des bisous, et j'espère qu'il ne sera pas trop jaloux de toi.

 

Mais ce que je sais surtout,

et que je ne savais pas pour Bubus c'est à quel point je vais t'aimer.

Quand j'étais enceinte de ton frère j'étais dans l'attente, dans l'attente de la rencontre et de la découverte.

Quand il est né j'ai pris soin de lui et j'ai appris à le connaître.

Mais je ne l'ai pas aimé à la première seconde (pas comme je l'aime maintenant en tout cas)

L'amour est venu petit à petit.

Parce que même si c'était mon fils, c'était une nouvelle personne que je rencontrais.

 

Sauf que maintenant que j'ai vécu ça et que j'ai vu à quel point j'ai aimé si vite et si fort ton frère.

Je peux te dire :

"prépare toi à être aimée ma chérie"

 

Ta maman, qui t'aime déjà, et qui essaye de faire de son mieux.