Aujourd'hui, contrairement à ce que je t'ai dit dans mon dernière article, je vais râler.

Non, c'est même pas vrai, je ne sais pas faire ^^

Mais je vais te dire ce qui m'a un peu enervé ce matin (non, mais même m'enerver je ne sais pas faire pfiioouuuu)

 

Donc ce matin, après avoir emmené Bubus à l'école je suis allée faire les courses YOuhouuuu

Parce que, même quand on est enceinte, il parait qu'il faut continuer à se nourrir.

nuage

Bref, je te passe ce que j'ai mis dans mon chariot, ce n'est pas vraiment passionnant hein.

J'essaye d'aller vite, de ne prendre que le nécessaire pour ne pas rester des heures,

et puis je me sers du chariot pour m'appuyer.

Et là, je me dirige vers la caisse prioritaire.

panneau-a-suspendre-caisses-prioritaires

Tu sais, cette caisse où les personnes munies d'une carte prioritaire, et les grosses baleines comme moi, peuvent passer en premier,

à condition que les personne sympathiques qui attendaient avant toi te laissent passer.

***

J'arrive donc à la caisse, il doit y avoir 5 ou 6 personnes devant moi.

Comme je ne peux pas savoir si elles sont prioritaires ou pas, bein oui, ce n'est pas écrit sur leur tête.

Et que je ne suis pas du genre à passer direct devant tout le monde parce que je suis prioritaire.

Je leur demande gentiment l'un après l'autre si ils sont prioritaires.

Et là, je me suis exposée à 3 réactions différentes.

 

- Le hargneux

- Le "rigolo"

- Le bêbête

 

Avant de te décrire ces 3 réactions, tu pourras déjà noté que personnellement

je m'attendais à une seule réaction, celle du sympa !!

Tu sais celui qui te dirais,

"oh, mais vous êtes enceinte, allez-y passez devant moi, je vous en prie"

 

Mais en fait non, même si je sais que le sympa existe quelque part, visiblement il n'avait pas prévu d'aller faire ses courses ce lundi matin.

 

Je vais donc te parler des personnes que j'ai rencontré.

 

Le hargneux : qui m'a répondu gentiment "Bein sortez votre carte prioritaire et passez."

***

Le rigolo : qui me montre sa fille, d'environ 13 ans, et qui me dit "elle est prioritaire mais elle a oublié sa carte"

Là j'hésite un peu, je n'ai pas envie de passer devant une personne prioritaire. Carte ou pas carte.

Puis il finit par me dire : "sa priorité c'est qu'elle a un cours à 10h et qu'il ne faut pas qu'elle soit en retard"

Haha... super drôle

J'ai donc répondu au rigolo, "moi ma priorité c'est que j'accouche dans 3 semaines"

***

et enfin le bêbête : celui qui fait semblant de ne pas comprendre de quoi tu lui parles,

Celui qui dit "ouioui", mais sans lien avec ta question...

J'ai donc dû lui poser la question plusieurs fois, en reformulant, en lui montrant le panneau "caisse prioritaire", en mimant une carte...

 

Et là,

Pour la première fois de ma vie,

j'ai été sauvée par le vigile.

Il a vu que je galèrais, et il est allé dire à la caissière qu'il fallait qu'elle me fasse passer.

 

Merci monsieur le vigile, j'avais envie de lui faire des bisous, et je l'ai chaleureusement remercié.

Lui il s'en foutait il trouvait juste ça normal.

Pitêtre que c'était lui Le sympa en fin de compte.

 

nuage

 

 

Alors voilà, "les gens" j'ai juste envie de vous dire :

Je ne passe pas devant vous pour vous embêter !

 

Non, quand je suis tombée enceinte, je ne me suis pas dit :

"wahou trop bien, je vais pouvoir doubler tout le monde, haha j'imagine déjà leur tête, ils vont être trop dégoûtés"

 

Les premiers mois de grossesse j'étais en forme, je faisais la queue,

je ne demandais pas aux gens à passer devant eux.

Puis au fur et à mesure, la fatigue, la position debout difficile...

m'ont forcé à écourter mes temps d'attente en caisse.

 

Alors voilà les amis, comme je suis polie et sympa,

j'ai juste souri et attendu gentiment.

J'imagine que ce n'est pas la joie pour vous non plus de faire les courses, de faire la queue,

c'est long, c'est ch*@#, vous aimeriez mieux être ailleurs...

 

Mais j'aurais envie de vous expliquer que j'ai méga mal à la jambe parce que j'ai des crampes qui me réveillent en pleine nuit,

Que d'ailleurs, quand ces crampes me réveillent, je n'arrive plus à retrouver le sommeil, je suis crevée.

Je suis aussi crevée à cause du poids du bébé, du manque de fer...

Sans compter que debout la tête du bébé appuie sur le col. 

Que parfois j'ai comme des petites décharges éléctriques au niveau de l'entrejambe quand je marche ou que je reste trop debout,

et que ça m'empêche de marcher le temps que ça passe.

 

nuage

 

Bref, promis, je ne fais pas ça pour faire "suer le monde", (expression de ma mère)

Honnêtement, j'aimerais mieux avoir la forme et ne pas avoir à demander à passer devant vous.

(d'ailleurs j'y pense, ce message marche parfaitement pour les transports en commun aussi)

 

Et là, je me dis, pour moi, ce n'est que l'affaire de quelques mois.

Quand est-il des personnes porteuses de la carte prioritaire

qui vivent ça A CHAQUE FOIS qu'elles font les courses ??

 

Est-ce qu'on peut essayer d'être un peu moins égoïstes, et de penser aussi aux autres ?