Quand on a un problème, un soucis, une peur, un doute...

il y a plusieurs possibilités, j'en noterai principalement 2 :

- le cacher, et faire comme si tout allait bien

- en parler et se faire aider.

(en vrai il y a plus de possibilités que ça, je schématise un peu)

 

Moi je fais plutôt partie de la deuxième catégorie.

Je ne garde pas mes soucis pour moi, j'ai trop peur que "ça me ronge"

 

Enfin, en général.

 

Parce que depuis que ma Licorne est née elle a de très grosses difficultés pour dormir.

Je pensais que c'était d'une manière ou d'une autre de ma faute,

ou alors que ça cachait un problème.

Vu que son grand frère a toujours mega bien dormi.

 

Je n'osais pas trop en parler parce que j'avais "un peu honte".

Je me disais qu'on allait me dire d'arrêter de l'allaiter ou je ne sais trop quoi.

Et puis, je ne voyais personne se plaindre autour de moi, ni sur les réseaux sociaux,

de leurs enfants qui ne dormaient pas.

 

Pour te dire la vérité je crois que j'allais entamer une petite dépression là...

Jusqu'à ce que mon chéri intervienne.

 

Il m'a fait remarquer que moi non plus je n'en parlais pas spécialement.

Je me suis donc mise à en parler : sur les RS, puis ce week end en famille,

et révélation.

Mon enfant est tout à fait normal.

Et ma galère est une galère classique de nouveaux parents.

Mon Bubus dormait tellement bien quand il était petit que je pensais que tous les enfants dormaient comme ça.

En fait non.

 

Je suis plus zen de savoir que "ça arrive" et que ça va passer.

Je le prends beaucoup mieux.

Je sais qu'elle a besoin d'être très en contact avec moi :

allaitement, portage, ...

Je me rends aussi compte que moins je stresse à cause de ça

et mieux elle va.

Alors j'accepte et je vais attendre.

 

Ma petite Licorne finira par aller mieux.

 

A tous les parents qui ont des enfants qui ont du mal à s'endormir,

qui réclamment beaucoup votre présence,

qui se réveillent dès que vous essayez de les poser,

20180228_114758

 

Prenez courage.

Et surtout,

Vous n'êtes pas seuls.

Parlez-en.